Contenu en ligne : King mais aussi Shock

Contenu en ligne : King mais aussi Shock

Content is King : c'est le mot d'ordre du marketing digital depuis quelques années. Résultat : une production de contenu exponentielle sur le Web, au point que l'audience n'arrive plus à l'absorber. Autrement dit, trop de contenu tue le contenu car la capacité des internautes à le consommer a ses limites. Ce phénomène, c'est le Content Shock. Du coup, se distinguer en ligne et créer le fameux "engagement" prend des allures de mission impossible.

Pas de raison, pour autant, d'arrêter de produire du contenu. Il faut par contre s'y prendre différemment. Le monde du marketing digital a déjà dressé la Todo List - faire du qualitatif, spécialisé, avec une bonne fréquence de publication et un relais de diffusion efficace, entre autres.

Par dessus tout, il faut faire "humain". A commencer par arrêter d'écrire en priorité pour les robots des moteurs de recherche. De plus, mieux vaut miser sur de réels échanges avec son audience. C'est la meilleure façon de repérer ce qui l'intéresse vraiment. Le concepteur du Content Shock n'hésite pas non plus à remettre en question les "personæ" marketing - ces portraits robots du client idéal pour qui on crée du contenu... en tout artifice.

Retour donc à l'authenticité : le contenu doit explorer ce qui intéresse les internautes, pas ce que l'on imagine les intéresser.        

 

En complément

Content, inbound, brand... le contenu dans le marketing

Capter l'attention courte dans les contenus Web

Toutes nos actualités

Toutes les actualités