Le contenu éditorial vu par le Community Management

Le contenu éditorial vu par le Community Management

3 questions à Bérangère Gautron, Community Manager, agence Webulous

 

En Community Management, qu'est-ce qu'un contenu éditorial efficace?

C'est avant tout un contenu adapté à l'internaute et qui lui propose une valeur ajoutée. On voit encore passer beaucoup trop de contenu creux ou non adapté à la cible!

Le contenu doit intéresser les internautes auxquels on s’adresse. Il faut aussi tenir compte du niveau de maîtrise du sujet par la cible - expert, intermédiaire ou novice. Enfin, le contenu doit aussi être facile à lire. Par exemple, avec une cible de gamers, on peut pousser du contenu technique avec du jargon. Au contraire, une profession juridique qui s'adresse aux particuliers doit viser la simplicité.

Si on définit bien sa cible, on sait de quoi lui parler et comment lui parler. En cas de doute, le plus simple et efficace reste de demander.

 

Le contenu utilisé en Community Management est-il mâture aujourd'hui ?

On constate une réelle amélioration de la qualité des contenus publiés depuis deux ou trois ans. La régularité et la qualité peuvent encore s'améliorer et, de façon générale, on distingue facilement les contenus proposés par des professionnels du Community Management ou du marketing de ceux qui sont réalisés par des amateurs.

Tout dépend des secteurs. Certains sont plus matures que d'autres : l'automobile et le tourisme, entre autres, ont une longueur d'avance car ils sont rodés à la communication et ont un passé marketing et publicitaire important. Ils connaissent leur cible et ont su, dans la plupart des cas, adapter leur discours en prenant en compte le consommateur. Les professions juridiques démarrent seulement leur stratégie de communication, il reste beaucoup à faire. D’autres secteurs ne communiquent pas encore ou peu… Les écarts peuvent être assez significatifs.

 

Contenu éditorial et contenu visuel/vidéo: quel partage des rôles en Community Management?

Ces différents contenus sont complémentaires. Par exemple, une marque de chaussures va privilégier les visuels de ses produits. Une personnalité mettra en avant des vidéos (spectacles, conférences...), des images attrayantes. Si on reprend l'exemple d'une communauté de gamers, la variété va primer : textes courts sur de nouvelles sorties, visuels de scènes de jeu, de protagonistes. Les secteurs à forte technicité et expertise pointue vont miser sur des contenus écrits étayés adressés à des spécialistes…

Là encore, c'est une question d'adaptation à la cible et de secteur d 'activité. Bien sûr c'est aussi une question de réseau social utilisé, plusieurs étant dédiés aux images et/ou vidéos (Pinterest, Instagram, DailyMotion, YouTube, Vine, Periscope...). Varier les supports qui soutiennent le fond du message c’est important pour ne pas lasser les internautes…

 

Toutes nos actualités

Toutes les actualités