Le contenu éditorial vu par le référencement

Le contenu éditorial vu par le référencement

3 questions à Stéphane Calon, agence de création de sites Web Agoraline

 

De tous les leviers activés en référencement, quelle est la part du contenu écrit?

Le contenu écrit est essentiel! On peut avoir la meilleure solution technique, sans un contenu de qualité, elle ne peut pas fonctionner. C'est comme lancer une voiture de course sans pilote. Contenu et éléments techniques forment un binôme indissociable pour doubler la concurrence dans le référencement.

Il faut distinguer le contenu optimisé pour le référencement du contenu plus éditorial. Le premier est principalement écrit pour les robots des moteurs de recherche et insiste sur les mots clés. Le second s'adresse quasi-exclusivement à l'utilisateur humain du site Web, il doit être encore plus performant en termes de communication, d'engagement de l'internaute.

 

Sur un site, comment s'orchestrent contenu optimisé pour le SEO et contenu éditorial pour l'internaute?

Le contenu éditorial est mis en avant sur les espaces du site les plus exposés au regard de l'internaute. Il doit être rédigé en priorité pour engager le dialogue. Sa vocation à contribuer au référencement vient en deuxième position. Il peut se contenter de quelques occurrences de mots clés, en particulier dans les titres.

Le contenu optimisé pour le référencement est positionné dans des zones du site plus discrètes, qui ne sautent pas aux yeux quand on arrive sur une page Web. Dans la rédaction, l'objectif vise à placer un maximum de mots clés. C'est un contenu plus "lourd" à la lecture. Comme il reste visible par l'internaute, il ne doit pas non plus être inintelligible et nuire à l'image de l'entreprise. Il doit être "assumable" par l'entreprise et offrir un compromis d'écrit technique mais compréhensible.

 

Le nouvel algorithme annoncé par Google et orienté mobilité impacte-t-il beaucoup le contenu?

Les précédentes modifications apportées par Google (Panda, Penguin, etc…) visaient à réduire les pratiques de tricherie sur les contenus et à identifier le contenu le plus qualitatif. Ce nouvel algorithme est intéressant car, lorsque l’on est sur un support mobile, il favorise les sites adaptés mobiles à ceux qui ne le sont pas en termes de position dans les résultats de recherche. Concernant le contenu, Google cherche avant tout à proposer aux internautes le contenu le plus intéressant. Si ce contenu est qualitatif sur le site Web "classique", il le sera tout autant une fois son affichage adapté aux terminaux mobiles. Par contre, si un contenu présente des faiblesses en version Web, elles ressortiront d'autant plus sur un terminal mobile. Des titres trop longs, par exemple, peuvent passer sur un écran d'ordinateur mais prendront plusieurs lignes sur un affichage mobile. Il faut alors optimiser le contenu sur tous les fronts!

Toutes nos actualités

Toutes les actualités