« Pfff... J'ai encore ce truc à écrire » - En un brief, allégez votre to do list!

« Pfff... J'ai encore ce truc à écrire » - En un brief, allégez votre to do list!

Vous avez un 'truc' à écrire - la page Web du nouveau service, la synthèse d'un rapport, l'article qu'on vous a confié pour la newsletter, le billet promis pour le blog d'un partenaire...

A priori seul vous pouvez le faire : le contexte, l'expertise, les nuances et autres tenants et aboutissants autour de ce texte sont rangés dans un coin de votre tête et pas ailleurs.

Bonne nouvelle : il est toujours possible d'externaliser la production de contenu écrit!
En un brief, rayez définitivement ce job d'écriture de votre to do list.

Mieux vaut consacrer une heure à votre rédacteur que de retarder la rédaction de votre doc. L'art du brief consiste, en une seule fois, à donner tous les moyens au rédacteur de se substituer à vous. Contexte, cibles et objectifs, idées maîtresses, documents complémentaires par e-mail (on aime les envoyer au rédacteur en temps réel pendant la réunion de travail, ce qui est fait n'est plus à faire) : le brief concentre tout cela.

Autre bonne nouvelle: votre rédacteur maîtrise la technique du brief et saura vous guider avec ses questions. Il apporte un regard extérieur et une expérience cumulée qui aident à bien orienter le contenu selon la stratégie. Histoire de faire le tour de la question, il glane auprès de vous le moindre détail - Tiens, c'est vrai : pour le communiqué de presse, autant transmettre tout de suite le 'boiler plate' de l'entreprise, ça évitera un e-mail ultérieur. En bref, le rédacteur ne conclura pas le brief sans avoir tout en main pour travailler en autonomie.

Ensuite, laissez faire, vous pouvez passer à la tâche suivante en attendant que votre texte soit livré !

Toutes nos actualités

Toutes les actualités